En ondes: Chacun pour toi | Marie-Pierre Arthur

Information régionale

Véhicules électriques: le mode de vie en Gaspésie serait un frein

today10 novembre 2021

Arrière-plan
share close

Le mode de vie des Gaspésiens et un manque de choix chez les concessionnaires expliquent le retard observé dans la région pour les véhicules électriques.

 

C’est ce qu’affirme le directeur régional de l’Association des véhicules électriques du Québec, David Sylvestre.

 

La Gaspésie est à la traîne en matière de possession de véhicules électriques. Le territoire compte 451 propriétaires de voitures de ce type.  À titre de comparaison, le Bas-Saint-Laurent en compte 1818, soit un ratio de 1 véhicule électrique par 109 habitants comparativement à une voiture verte par 201 personnes en Gaspésie.  Dans un premier temps, David Sylvestre affirme que l’industrie doit encore combattre des préjugés comme l’autonomie des véhicules.  La technologie s’est grandement améliorée et les nouveaux modèles ont entre 400 et 500 kilomètres d’autonomie, ce qui est suffisant pour des déplacements en Gaspésie.  Or, le retard de la région peut s’expliquer par le manque de choix chez les concessionnaires même si la technologie s’est améliorée depuis une dizaine d’années :

  • cover play_arrow

    Véhicules électriques: le mode de vie en Gaspésie serait un frein solinfo

 

David Sylvestre croit que le retard s’explique aussi par le mode de vie gaspésien qui nécessite souvent de gros véhicules pour le travail ou les loisirs.  Cependant, des camionnettes et des véhicules 4 roues motrices électriques font leur entrée sur le marché :

  • cover play_arrow

    Véhicules électriques: le mode de vie en Gaspésie serait un frein solinfo

 

La vente de véhicule neuf à essence sera interdite à partir de 2035.

Partager


0%