En ondes: Le miracle | Céline Dion

Information régionale

Une solution existe pour le caribou

today13 avril 2022

Photo: Uqar

Arrière-plan
share close

Une solution existe pour rétablir le cheptel de caribous en Gaspésie, croit un biologiste qui travaille sur un projet avec le Bioparc de la Gaspésie.

 

Le projet de Serge Couturier consisterait à capturer une vingtaine de bêtes afin qu’elles se reproduisent une fois à l’abri des prédateurs, en captivité.

 

Les faons seraient élevés en étant supervisés au Bioparc pendant presqu’un an avant d’être relâchés dans la nature.  De cette façon, ils seront 35% plus massifs que s’ils avaient grandi en peine nature, fait valoir le biologiste, et donc mieux outillés pour faire face à la prédation :

  • cover play_arrow

    Une solution existe pour le caribou solinfo

 

Les visiteurs au parc animalier n’auraient pas accès à ces caribous afin qu’ils conservent leur peur de l’homme.  La solution des enclos de maternité pour les femelles gestantes en Gaspésie a obtenu des résultats mitigés, sinon nuls dans le passé au Canada et en Alaska, selon le biologiste.  L’impact positif est faible parce que les faons sont relâchés alors qu’ils sont encore très vulnérables :

  • cover play_arrow

    Une solution existe pour le caribou solinfo

 

L’élevage en captivité a été tenté vers la fin des années 60 dans le secteur de Charlevoix.  Il a connu du succès mais la harde a connu un déclin en raison de trop grandes perturbations dans son habitat, évaluées à plus de 90%. Les problèmes à long terme de consanguinités, ou de diversité génétique, chez un groupe de 30 caribous n’est pas un problème.  À titre d’exemple, en 1904 quatre faons orignaux ont permis au cheptel de Terre-Neuve de se reconstituer.

 

Aujourd’hui, on en compte 120 mille sur cette île.

Partager


0%