Informations régionales

Une saison plutôt difficile

Une saison plutôt difficile

8 juillet 2022

Les crabiers ont connu une saison relativement difficile

En effet, l’industrie du crabe des neiges a fait face à de nombreux obstacles en 2022.

Marché américain à la baisse, inflation, fermetures de secteurs en raison de la présence de baleines noires : le porte-parole des crabiers traditionnels des Îles, Paul Boudreau, qualifie la pêche « d’ardue » cette année.

C’est surtout dans les usines que l’ambiance est morose, indique-t-il.

Il spécifie que la chute de la demande pour le crabe canadien a fait diminuer le prix offert aux pêcheurs, qui, après avoir débuté à près de 8,50 $/lb, s’est finalement établi à 6 $/lb. La mise en œuvre du protocole de protection des baleines noires est aussi venue atténuer l’optimisme des équipages.

Questionné sur ses prévisions pour 2023, Paul Boudreau croit que le marché demeurera frileux, mais que la ressource sera abondante.

Il compte d’ailleurs joindre sa voix à celle d’autres acteurs de l’industrie afin d’exiger que Pêches et Océans Canada statue sur une date d’ouverture de saison fixe au 1er avril pour la zone 12, plutôt que d’attendre que les conditions de glace soient uniformes dans l’ensemble du golfe :

Collaboration CFIM

Retour

PARTAGER