Informations régionales

Une première étape

Le plan pour le caribou

Une première étape

20 février 2019

            Le ministère de la Faune présente un plan en trois  étapes pour favoriser le rétablissement du caribou de la Gaspésie.

 

            Le cheptel de caribous dans le parc de la Gaspésie est évalué à environ 70 ou 75 individus.  Son nombre a chuté de moitié en 10 ans.

 

            La direction du ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs a présenté, mercredi, son plan de match pour protéger le cervidé en voie de disparition depuis 2000.

 

            Dans l’immédiat, le ministère veut poursuivre les efforts pour contrôler les prédateurs.  Le ministère entend mettre en œuvre un plan d’aménagement forestier qui visera à réduire les superficies de coupes.  La Direction régionale annonce aussi que les activités récréatives seront mieux harmonisées avec la présence des caribous. Et à long terme, le ministère affirme que les habitats jugés importants pour le caribou feront l’objet d’une protection accrue.

 

            Paul St-Laurent, le directeur général du ministère pour le Bas-Saint-Laurent-Gaspésie-les Îles, explique que ce plan représente une première étape. Il s’agit de conjuguer le rétablissement du caribou avec le développement économique :

            Des biologistes recommandaient au ministère que l’exploitation forestière soit interdite dans une zone de 90 kilomètres autour de parc de la Gaspésie.  Le directeur concède que les mesures adoptées ne vont pas dans ce sens :

            En raison de son isolement, le caribou de la Gaspésie possède un statut particulier sur le plan génétique, d’où l’importance de le conserver, selon des chercheurs de l’UQAR qui en ont fait le caribou le plus étudié du Canada.

 

Retour

PARTAGER