Informations régionales

Une mauvaise classification des risques

Sylvain Roy

Une mauvaise classification des risques

29 janvier 2021

Le projet de loi sur la réforme du régime de santé et sécurité au travail est fortement critiqué par le monde syndical et le député de Bonaventure.

 

            La semaine dernière, une trentaine de groupes ont pris part aux consultations sur le projet de loi 59 du gouvernement caquiste. Ce projet de loi prévoit une nouvelle classification des niveaux de risque, soit élevé, moyen ou faible et cette classification dépend du nombre d’indemnisations accordées plutôt que les risques réels. Cette interprétation viendra fausser les données selon Sylvain Roy :

 

            Ainsi les secteurs de l’éducation et de la santé seraient classés au niveau de faibles risques. Sylvain Roy explique qu’avec une telle classification il sera plus difficile d’obtenir des indemnités pour des maladies psychologiques, comme de l’épuisement professionnel et indirectement cette mesure touchera particulièrement les femmes qui sont majoritaires dans ces domaines :

 

            Le projet de loi transfère également aux employeurs la responsabilité d’élaborer le plan de prévention et retire l’obligation de collaborer avec la santé publique. Ainsi les entreprises vont pouvoir engager leurs propres experts et les médecins de la santé publique ne pourront se rendre sur un lieu de travail qu’à la demande d’un employeur. De plus en cas de litige juridique, après 120 jours le médecin de la CNESST aura préséance sur le médecin traitant :

 

            Ce projet de loi signifie pour Sylvain Roy le retour de la médecine d’entreprise et des conflits d’intérêts.

Retour

PARTAGER