En ondes: The One I love | R.E.M.

Information régionale

Une loi imparfaite mais qui permet des avancées

today27 mai 2022

share close

La loi 96 n’est pas parfaite, dit le député de Bonaventure, mais il s’agit d’un pas dans la bonne direction pour la protection du français.

 

Sylvain Roy a voté en faveur de cette loi cette semaine.

 

La loi 96 met à jour la Charte de la langue française, communément appelée la loi 101.  Elle contient plus de 200 articles et modifie une vingtaine de lois existantes.  Elle plafonne les places dans les cégeps anglophones, les immigrants installés au Québec depuis 6 mois recevront les communications de l’État en français et les entreprises de 25 employés ou plus devront communiquer en français avec tout travailleur qui le demande.

 

Sylvain Roy affirme qu’il a voté en faveur de cette loi, car selon lui, elle permet plusieurs avancées :

  • play_arrow

    Une loi imparfaite mais qui permet des avancées solinfo

 

Les péquistes ont notamment voté contre cette loi.  Les députés souhaitaient que la Charte de la langue française, communément appelée la loi 101, soit incluse dans la nouvelle mouture avec pour effet de limiter l’accès aux cégeps anglophones pour les francophones et les allophones, comme c’est le cas pour le primaire et le secondaire.  Sylvain Roy dit comprendre le goût des jeunes d’étudier dans une autre langue :

  • play_arrow

    Une loi imparfaite mais qui permet des avancées solinfo

 

Au lieu de légiférer, il faut rendre la langue française attrayante pour les jeunes et améliorer les cours d’anglais au primaire et au secondaire :

  • play_arrow

    Une loi imparfaite mais qui permet des avancées solinfo

 

C’était de député de Bonaventure, Sylvain Roy.

Partager


0%