En ondes: Dos au vent | Benny Jones

Information régionale

Une attente de 46 heures

today1 août 2019

Arrière-plan
share close

Un père de famille est en colère contre le CISSS de la Gaspésie et dénonce une situation qui est selon lui, inacceptable.

 

Son fils, un Jeune de 15 ans souffrant d’une fracture du fémur, a dû attendre 46 heures avant de subir une opération à cause d’une erreur de logistique.

 

Thomas Perreault, résidant de Maria, a non seulement dû patienter près de deux jours sans manger avant de subir son opération, mais il aura également subi deux anesthésies générales, dont une inutilement.

 

L’histoire commence le vendredi 26 juillet, alors que Thomas a un accident de motocyclette sur la route Marcel, à Carleton. Il se fracture le poignet et le fémur des suites de l’incident. Thomas est transféré à l’hôpital de Gaspé depuis celui de Maria afin d’y être opéré par le seul chirurgien orthopédiste de garde de la péninsule. C’est là que commence une attente interminable pour le jeune homme. Le chirurgien commande des pièces nécessaires à la chirurgie, qui sont envoyées depuis un fournisseur de la Baie-des-Chaleurs via l’hôpital de Maria. Une erreur de commande et une mauvaise logistique provoqueront un délai total de 46 heures. Le père de Thomas, Steve Perreault, ne mâche pas ses mots à l’endroit du CISSS :

  • cover play_arrow

    Une attente de 46 heures solinfo

 

Alors que le chirurgien était convaincu de l’arrivée des bonnes pièces, il a placé le jeune patient sous anesthésie générale. Son étonnement était aussi grand que celui du jeune homme quand il a dû le réveiller sans avoir pu pratiquer l’opération, confie le père :

  • cover play_arrow

    Une attente de 46 heures solinfo

Ce dernier a choisi de porter officiellement plainte auprès du CISSS. Il dénonce également la situation via les médias dans l’espoir qu’une telle chose ne se reproduise plus à l’avenir :

  • cover play_arrow

    Une attente de 46 heures solinfo

 

Thomas Perreault se rétablit présentement chez sa mère. Selon son père, il se porte relativement bien.

Partager


0%