En ondes: On fait juste commencer | Pépé et sa guitare

Information régionale

Une amorce de réflexion qui est bienvenue sur le système de santé, dit le directeur de la santé publique

today3 avril 2023

Yv Bonnier-Viger

Arrière-plan
share close

Le projet de loi 15 est une amorce de réflexion sur la restructuration du système de santé.

 

C’est ce qu’affirme Yv Bonnier-Viger le directeur de la santé publique Gaspésie-les-Îles. Cette réforme ambitieuse du système a été présentée mercredi dernier par le ministre de la Santé. Le texte législatif fait plus de 300 pages et 1000 articles touchent à plus de 35 lois actuelles.

 

Yv Bonnier-Viger affirme qu’une réforme était nécessaire. Les réactions négatives ont été nombreuses jusqu’ici, particulièrement des syndicats, mais le directeur rappelle que le processus en est à ses débuts il qu’il faudra voir de quelle façon il sera déployé après toutes les étapes d’adoption d’un projet de loi :

  • cover play_arrow

    Une amorce de réflexion qui est bienvenue sur le système de santé, dit le directeur de la santé publique solinfo

Le projet de loi prévoit aussi que les médecins spécialistes devront en faire plus comme offrir des heures de travail dans des cadres défavorables, s’attaquer aux listes d’attente ou combler des services à découvert. Des mesures favorables pour les patients en région, selon Yv Bonnier-Viger :

  • cover play_arrow

    Une amorce de réflexion qui est bienvenue sur le système de santé, dit le directeur de la santé publique solinfo

 

Le projet de loi prévoit aussi que les conseils d’administration actuels des CISSS seront remplacés par un conseil d’établissement et Québec veut réembaucher des gestionnaires pour chaque établissement de santé. Yv Bonnier Viger se garde une gêne concernant la gouvernance, mais il croit qu’un gestionnaire de proximité est toujours souhaitable :

  • cover play_arrow

    Une amorce de réflexion qui est bienvenue sur le système de santé, dit le directeur de la santé publique solinfo

 

Yv Bonnier-Viger affirme que tout projet est perfectible et que le statu quo n’était plus envisageable.

Partager


0%