En ondes: Parler à mon père | Céline Dion

Information régionale

Un manque flagrant de transparence sur la Bonaventure, selon André Hébert

today15 juin 2021

Arrière-plan
share close

Le président de la ZEC Bonaventure exige que l’autorisation de commerce transitoire 2021 de CIME Aventure soit rendue publique.

 

Rappelons que la ZEC demandait un encadrement plus strict du nombre d’embarcations exploitées par des entreprises privées comme CIME Aventure.

De 260 embarcations par jour, le plan de cohabitation proposé par la ZEC aurait limité leur nombre à 100 descentes commerciales ou 150 personnes quotidiennement. Ce plan devait être approuvé par le ministère de la Faune. Hier, le ministère a finalement transmis sa réponse aux médias et il affirme qu’il ne peut pas interdire la descente de rivière en embarcation en raison du caractère navigable de la rivière Bonaventure au sens de la loi fédérale. Le ministère ne donne aucune précision concernant le nombre d’embarcations prévues dans l’autorisation transmise à CIME le 11 juin.

 

Le président de la ZEC, André Hébert, est déçu de la réponse du ministère. Il affirme qu’il est faux de dire que le ministère ne peut imposer des limitations. L’ancienne entente en contenait et la nouvelle aussi, toujours selon le président. André Hébert est au courant du contenu de la nouvelle autorisation et il affirme qu’il y a effectivement des limitations concernant le nombre d’embarcations commerciales. Cependant, le ministère lui interdit de dévoiler cette information :

  • cover play_arrow

    Un manque flagrant de transparence sur la Bonaventure, selon André Hébert solinfo

Le président trouve inadmissible cette façon de faire et il exige que les modalités concernant la gestion d’un bien public avec une entreprise privée deviennent publiques :

  • cover play_arrow

    Un manque flagrant de transparence sur la Bonaventure, selon André Hébert solinfo

André Hébert craint que cette façon de faire en catimini ne vienne exacerber les tensions sur la rivière.

Des demandes d’entrevues ont été formulées au ministère et auprès de CIME Aventure.

Partager


0%