En ondes: K.O. | Les gars de nord

Information régionale

Un flou sur le dépistage du cancer de la prostate

today23 novembre 2023

Arrière-plan
share close

Il semble exister un flou quant aux procédures de dépistage du cancer de la prostate.

 

Certains patients de la région, qui sont âgés de plus de 50 ans, relatent avoir essuyé un refus de leur médecin de famille lorsqu’ils ont demandé de passer un test sanguin pour l’analyse de l’antigène prostatique spécifique.  Pour d’autres du même groupe d’âge, la question du dépistage du cancer de la prostate n’a jamais été abordée par leur médecin lors du suivi de routine.

 

Or, le discours véhiculé pendant la campagne annuelle du mois de novembre apparaît comme contradictoire.

 

Le président des urologues du Québec, Docteur Alain Maillette, convient que le dépistage de masse n’est plus une pratique comme il y a 25 ans.  Toutefois, un test environ aux 2 ou 3 ans après 50 ans est tout indiqué :

  • cover play_arrow

    Un flou sur le dépistage du cancer de la prostate julie

Donc, malgré la réticence de certains médecins de famille à procéder aux tests, le président des urologues martèle aux hommes d’insister s’il y a un doute:

  • cover play_arrow

    Un flou sur le dépistage du cancer de la prostate julie

 

La directrice de l’Organisme gaspésien des personnes atteintes de cancer a également invité, la semaine dernière, les hommes de 50 ans et plus ou ceux qui présentent des symptômes d’insister pour passer les tests.

Ce reportage a été réalisé avec le soutien du Fonds Initiative de journalisme local

 

Partager


0%