Informations régionales

Un exode qui inquiète la présidente

Un exode qui inquiète la présidente

19 novembre 2019

L’exode des intervenants dans les centres jeunesse de la Gaspésie et des Îles inquiète la représentante de l’APTS, Guylaine Michel, qui demande une intervention rapide du ministre délégué à la santé et des services sociaux.

            Une fois de plus, l’Alliance du personnel professionnel et technique du réseau de la santé dénonce la surcharge de travail dans les centres jeunesse, qui pousse certains intervenants à se tourner vers d’autres postes dans le réseau de la santé.

            Guylaine Michel explique que le nombre de dossiers que doivent prendre en main les intervenants de la région a presque doublé. Selon elle les jeunes intervenants qui entrent dans le réseau des centres jeunesses ne sont pas différents de ceux qui débutaient il y a 20 ans. Toutefois, le contexte a beaucoup changé, selon Guylaine Michel :

            Depuis 2015, il est possible pour les intervenants de quitter les centres jeunesse pour d’autres postes dans le réseau de la santé, ce qui devient une alternative pour ces travailleurs qui veulent améliorer leur condition :

            Guylaine Michel souhaite que le ministre Lionel Carmant bonifie les investissements afin de contrer la crise qui perdure dans le système de protection de la jeunesse.

Retour

PARTAGER