Informations régionales

Un Costco à petite échelle à Shigawake

Colleen, Kathy et Brian Dolbec devant le magasin général Photo: Julie Drapeau

Un Costco à petite échelle à Shigawake

26 novembre 2019

Une famille de Shigawake exploite un filon qui permet aux consommateurs gaspésiens d’avoir accès à une nouvelle offre alimentaire.

 

            Les propriétaires-exploitants de la cantine La Fourchette ont décidé de louer en vue d’acheter la station-service désaffectée voisine, sur le même terrain.

 

            Les 3 frère et sœurs ont installé des réfrigérateurs et congélateurs dans la pièce occupée jadis par l’atelier-mécanique et des étagères dans la section qui était anciennement un dépanneur.  Ils y revendent une sélection de produits provenant de Costco qu’ils vont se procurer régulièrement à Moncton.  L’expérience connaît déjà un grand engouement.

 

 

 

Édith Ross et Terry Dobson apprécient la nouvelle offre alimentaire tout près de leur demeure. Photo: Julie Drapeau

 

 

            Avec l’accord complet du géant américain qui met une de ses employée à la disposition de ces 3 entrepreneurs, pour Kathy Dolbec, il s’agit d’offrir une alternative d’achat en gros, ce qui est plus rare dans la région, en présentant des produits différents des autres chaînes :

            Comme la famille exploite déjà une cantine, elle a accès aux prix offerts aux membres commerçants, ce qui lui permet de prendre un profit tout en présentant des prix se rapprochant de ce que paieraient les membres réguliers.  Colleen Dolbec :

            Le projet à moyen terme est de retirer les réservoirs et pompes à essence et d’agrandir le bâtiment vers l’avant puis changer la façade et le rénover.  La famille compte offrir plus de produits et des plats au comptoir-lunch :

            Comme l’idée des Dolbec est de faire de ce commerce un magasin général, les producteurs agricoles du secteur pourront y vendre le fruit de leur récolte et les artisans locaux auront leur place pour présenter leurs créations.  La famille dit avoir avisé aussi le MAPAQ de cette orientation qu’elle prend.

 

 

Kathy Dolbec au comptoir-caisse Photo: Julie Drapeau

Retour

PARTAGER