En ondes: Fleur de verre | Mélissa Bédard

Information régionale

Un chercheur de l’UQAR se démarque

today13 janvier 2023

Guillaume St-Onge

Arrière-plan
share close

Un chercheur de l’UQAR figure pour une quatrième fois parmi les 10 découvertes du magazine Science.

Directeur de l’Institut des sciences de la mer de Rimouski de l’UQAR, Guillaume St-Onge figure à nouveau parmi les dix découvertes de l’année 2022 du magazine Québec Science.  

Une recherche sur des glissements de terrain sous-marins du Saint-Laurent a retenu l’attention du jury de Québec Science : elle a été réalisée par Méril Mérindol, étudiant au doctorat en océanographie de l’UQAR, et par Guillaume St-Onge, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en géologie marine et directeur de l’Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER), ainsi que leurs collègues Nabil Sultan et Sébastien Garziglia, de l’Ifremer en France, et Patrick Lajeunesse, de l’Université Laval.

C’est la quatrième fois que les travaux de Guillaume St-Onge s’inscrivent parmi les dix découvertes de l’année de Québec Science, un accomplissement plutôt rarissime pour ce palmarès annuel.

Le chercheur en océanographie a figuré dans ce palmarès pour des travaux sur le déversement du lac Agassiz-Ojibway dans la baie d’Hudson en 2008, la présence d’un lac sous-glaciaire dans le cratère des Pingualuit au Nunavik en 2012 et la variation de température de surface de l’Atlantique Nord des 2900 dernières années en 2020.

Le top 10 de Québec Science souligne les recherches québécoises les plus remarquables de la dernière année. La 30e édition de ce palmarès est encore une fois établie en fonction de l’importance des découvertes, de la méthodologie employée et des retombées observées ou potentielles.

 

Partager


0%