En ondes: Don't Talk To Strangers | Rick Springfield

Information régionale

Un bilan migratoire positif pour la région

today21 mars 2024

Arrière-plan
share close

La région a accueilli encore un plus grand nombre de nouveaux arrivants qu’elle n’a vu partir de ses habitants vers d’autres régions du Québec l’an dernier.

 

L’Institut de la statistique du Québec publie aujourd’hui le solde migratoire interrégional.  Ces données tracent le bilan du niveau d’attractivité de la région.

 

Pour une septième année consécutive, la Gaspésie-les Îles récolte un bilan positif face aux autres régions québécoises.  1882 personnes d’une autre région se sont installées en Gaspésie ou aux Îles alors que 1490 personnes qui résidaient sur le territoire sont parties demeurer ailleurs au Québec en 2022-23.

 

Ce bilan de 342 entrants est encore supérieur à l’année avant la pandémie, mais est loin des résultats enregistrés lorsque la COVID a entraîné une vague d’arrivées sur le territoire.  En 2019-2020, la Gaspésie-les Îles avait accueilli presque 700 (681) personnes de plus qu’elle n’en avait vu quitter.  En 2020-2021, ce solde positif avait franchi un record de 1400 arrivées de plus que de départs.  Et, l’an dernier, l’Institut de la statistique évaluait que la différence entre les entrants et les sortants était d’environ 750 (742).

 

Si l’on compare les MRC entre elles, la Haute-Gaspésie récolte le meilleur taux d’entrée, mais aussi le pire taux de sortie au prorata de sa population.  C’est néanmoins cette MRC qui obtient le taux net le plus enviable, après les Îles-de-la-Madeleine.  En nombre d’arrivants absolu vs de sortants, c’est la MRC Bonaventure qui obtient le meilleur score avec son solde positif de 79 personnes.

 

Les défis démographiques demeurent entiers sur le territoire.  La population maintenant établie à 92 400 habitants est en croissance depuis 2014 mais l’âge médian de 54 ans demeure parmi les plus élevés de la province.

Partager


0%