Informations régionales

Tyson Bujold pourra suivre une thérapie fermée de 6 mois.

Tyson Bujold pourra suivre une thérapie fermée de 6 mois.

8 octobre 2021

Tyson Bujold pourra sortir de prison afin de suivre une thérapie fermée de 6 mois dans un centre de traitement des dépendances.

Il était de retour en cour aujourd’hui pour son enquête sur remise en liberté. L’homme de 32 ans, domicilié à Nouvelle au moment des événements, fait face à plusieurs chefs d’accusation relatifs à des événements survenus à Listuguj le 24 août et à Nouvelle le 28 août. Il fait face à des chefs comme voies de fait, voies de fait armé, séquestration, extorsion et menaces, entre autres.

L’avocat de la défense, Hugo Caissy, a demandé une remise en liberté afin que l’accusé puisse se rendre dans un centre spécialisé pour suivre une thérapie fermée de 6 mois afin de traiter ses problèmes de consommation et d’impulsivité qui seraient à l’origine de ses nombreuses démêlées avec la justice depuis plusieurs années. La défense a fait entendre l’agente de liaison du Manoir Aylmer situé à Beaulac-Garthby dans Chaudière-Appalaches qui a témoigné en faveur de l’accusé en disant que sa candidature était acceptée.  

La représentante du ministère public, Florence Frappier-Routhier, a plutôt fait valoir qu’il n’était pas seulement question d’impulsivité, mais de violence contrôlante. Elle souhaitait que l’accusé demeure en prison afin d’assurer la sécurité et la quiétude des victimes. De plus, elle a rappelé que par le passé Tyson Bujold n’a pas respecté ses conditions ou ses engagements et ce, à de nombreuses reprises.

La juge Janick Poirier s’est rendue aux arguments de la défense et a donné son accord pour que Tyson Bujold suive une thérapie fermée de 6 mois. Elle a rappelé que l’incarcération en attente d’un procès est une mesure d’exception.

Cependant, après la thérapie de 6 mois, l’accusé ne sera pas libre de ses mouvements en attendant le procès, comme l’explique Florence Frappier-Routhier :

Les parties reviendront en cour le 25 octobre afin de tenter de trouver une date de procès.

Retour

PARTAGER