Informations régionales

Troubles mentaux: Inquiétude face aux mois qui suivront la pandémie

Troubles mentaux: Inquiétude face aux mois qui suivront la pandémie

3 novembre 2020

Droits et recours santé mentale Gaspésie-les Îles s’inquiète des effets post-pandémie sur les gens qui souffrent de troubles mentaux.

 

            La coordonnatrice intérimaire de cet organisme affirme que la pandémie a des effets très concrets sur cette clientèle vulnérable, en particulier pour ceux qui vivent seuls.  La détresse augmente de façon considérable tout comme la médication qui est plus lourde qu’en temps normal.

 

            Même si les cas de défense de son organisme n’ont pas encore augmenté de façon significative, Karyne Boudreau s’inquiète de la période qui suivra la pandémie :

 

            De plus, la coordonnatrice intérimaire de Droits et recours craint que l’événement tragique survenu cette fin de semaine à Québec ne stigmatise davantage les personnes qui vivent avec des problèmes de santé mentale, rappelant qu’une large part des malades ne présente pas de risque pour autrui. 

 

            Toutefois, elle note que l’accès aux soins psychiatriques demeure souvent difficile :

 

            Québec a annoncé lundi qu’il devance un investissement supplémentaire de 100 M$ destiné à favoriser l’accès aux services et à déceler plus rapidement les problèmes psychosociaux.

Retour

PARTAGER