En ondes: Bon voyage | Corneille

Information régionale

Toujours loin d’une solution

today5 mai 2022

Arrière-plan
share close

Le président de Mission Rivière Bonaventure se défend d’être de mauvaise foi et se désole de la tournure que prend le débat.

Un comité formé de Mission Rivière, la ZEC et la Ville de Bonaventure a été créé pour agir comme médiateur entre le Camp Bonaventure et le site de baignade Le Malin. Une injonction interlocutoire est présentement en vigueur afin d’empêcher l’exploitation par Le Malin d’une bande de terrain qui donne accès au site, mais qui appartient au Camp Bonaventure. Le comité a proposé à Michel Boudages de céder sa gestion des infrastructures à un OBNL pour la saison 2022 afin de permettre la tenue d’une saison. Michel Boudages a refusé et le comité s’est retiré du dossier. Cette semaine Michel Bourdages a affirmé dans un communiqué que pendant une réunion le 15 mars Pascal Henry aurait proposé une solution viable qui aurait été acceptée d'emblée par Le Malin, mais que le comité n’a jamais donné suite à cette solution. Pascal Henry admet qu’il a évoqué à tort pendant cette réunion la possibilité que Le Malin conserve la gestion des infrastructures, mais il se serait immédiatement rétracté, car cette solution n’est pas légalement envisageable en 2022 en raison de l’injonction en vigueur. Pour des raisons qu’il ignore, les gestionnaires du Malin se sont accrochés à ce scénario :

  • cover play_arrow

    Toujours loin d’une solution solinfo

Le président a de la difficulté à comprendre la logique du Malin, car ils sont bien au fait des impacts de l’injonction présentement en vigueur :

  • cover play_arrow

    Toujours loin d’une solution solinfo

Pascal Henry ajoute comprendre que Le malin souhaite sauver son entreprise. Si Le Malin avait accepté de céder la gestion de ses infrastructures il aurait quand même reçu les profits liés à l’exploitation du site :

  • cover play_arrow

    Toujours loin d’une solution solinfo

Pascal Henry se désole de la tournure que prend l’événement et il trouve difficile de se faire accuser de mauvaise foi sur les réseaux sociaux. Une médiation est prévue le 18 mai. Le jugement devrait être rendu en septembre.

Partager


0%