En ondes: Nosferatu | Roy Davis

Information régionale

Sylvain Roy s’explique

today7 juin 2021

Arrière-plan
share close

Sylvain Roy quitte le Parti Québécois parce qu’il considère que le chef l’a poussé en-dessous de l’autobus pour le punir de ses prises de position.

 

Le député de Bonaventure a annoncé vendredi qu’il poursuivait son mandat comme indépendant :

  • cover play_arrow

    Sylvain Roy s’explique solinfo

            Sylvain Roy soutient qu’il était boudé pour ses prises de positions sur la loi 101, pour ses réticences devant les stratégies du PQ, de plus en plus clientéliste, dit-il.  Il était d’ailleurs mis à l’écart sur la scène nationale, selon lui.  La goutte qui a fait déborder le vase : mercredi, lorsque le chef Paul Saint-Pierre-Plamondon a décidé de se ranger du côté de la FTQ dans le dossier de la refonte de la CNESST. 

D’après Sylvain Roy, la députée de Duplessis, Lorraine Richard, vit une situation semblable à la sienne avec le chef.  En toile de fonds, la présence d’Alexis Deschênes dans le comté. 

Avocat, ancien journaliste, le résident de Carleton qui est originaire de Saint-Jules a déjà défendu les couleurs du PQ en 2012 dans Trois-Rivières :

  • cover play_arrow

    Sylvain Roy s’explique solinfo

            Alexis Deschênes confirme qu’il réfléchit à se présenter aux prochaines élections.  Pour le moment, il s’offre comme président du PQ dans Bonaventure.  Mais, il soutient qu’il n’a jamais voulu organiser une investiture contre Sylvain Roy aux dernières élections.  Quoiqu’il en soit, le député de Bonaventure sentait qu’il ne faisait pas partie de la stratégie de rajeunissement du parti.  

Devant cette situation, quitter était sa seule option.  Sa relation avec le chef a été difficile dès après l’entrée en poste :

  • cover play_arrow

    Sylvain Roy s’explique solinfo

Sylvain Roy dit avoir annoncé sa décision à ses collègues Méganne Perry Mélançon, Véronique Hivon et Sylvain Gaudreault, ainsi qu’à Paul Saint-Pierre-Plamondon.  Il dit être certain qu’il ne transfère pas à la CAQ. 

Selon lui, c’est le PQ qui est à la source de cette rumeur persistante.  Pour ce qui est de sa présence aux prochaines élections, Sylvain Roy est plus hésitant.  C’est 50-50, selon lui.

Partager


0%