Informations régionales

Solde migratoire positif pour une troisième année dans la région

Solde migratoire positif pour une troisième année dans la région

1 décembre 2020

La Gaspésie-les Îles a attiré plus de gens qu’elle n’en a vu partir pour une troisième année consécutive.

 

            Entre juillet 2018 et juin 2019, le territoire a profité d’un ajout de 131 résidents.  Danik O’Connor, coordonnateur de la Stratégie Vivre en Gaspésie :

            Ce sont les Îles-de-la-Madeleine qui profitent du meilleur bilan migratoire.  Ce territoire a été parmi ceux qui ont attiré le moins mais qui a réussi à retenir plus que partout ailleurs dans la région.  Elles possèdent d’ailleurs l’un des meilleurs taux de rétention au Québec.  Dans les bilans positifs apparaît ensuite la MRC Avignon, qui a attiré 70 nouveaux arrivants de plus que le nombre de résidents qui ont quitté.  Dans le positif aussi, Rocher-Percé (+40) et la Côte-de-Gaspé (+22).  Le groupe des 50 à 64 ans a été celui qui a contribué le plus au solde positif, puis les 25 à 40 ans en second lieu.  Les nouveaux arrivants proviennent de plus en plus de Laval, Lanaudière et les Laurentides :

            Le talon d’Achille pour la Gaspésie demeure le Bas-Saint-Laurent.   D’ailleurs, la MRC de la Haute-Gaspésie perd beaucoup de ses résidents au profit de cette région voisine.  Ce sont les plus âgés qui quittent :

            La Gaspésie se compare avantageusement aux 5 autres régions ressources avec ses trois soldes positifs en autant d’années :

            Outre la Haute-Gaspésie avec un solde migratoire négatif de 101 résidents, la MRC Bonaventure est également dans le rouge.  Le grand nombre d’arrivées, le plus élevé parmi toutes les MRC, n’a pas pu faire le poids devant le nombre de départs, ce qui l’a laissé avec un solde négatif de 20 personnes

 

*Ces données de l’Institut de la statistique sont passées inaperçues parce qu’elles sont apparues lors du début du premier confinement, en mars. 

 

Retour

PARTAGER