En ondes: Où nous mènera le vent | Alex & Caro

Information régionale

Sauvetage en planches à pagaie: des règles à réviser

today23 août 2021

Arrière-plan
share close

Un couple de Laval qui a dû porter assistance à un homme en détresse à Carleton soulève des enjeux de sécurité quant à la montée en popularité des planches à pagaie.

 

Cet été, les utilisateurs, qu’ils en soient propriétaires ou clients d’un centre de location, sont nombreux à expérimenter la pagaie, debout sur une planche dans les eaux de la baie des Chaleurs.  Le 9 août, alors que Lise Côté et son conjoint revenaient vers la plage après une sortie matinale en planche dans le bassin d’eau devant Écovoile Baie-des-Chaleurs à Carleton, leur attention a été détournée par un élément anormal.  Du coin de l’œil, à gauche au loin, Normand Lambert voit un surf à pagaie flottant sans quiconque à bord :

  • cover play_arrow

    Sauvetage en planches à pagaie: des règles à réviser solinfo

            Après 10 ou 15 minutes à ramer avec énergie, les 2 pagayeurs rejoignent l’homme.  C’est alors qu’ils constatent son désarroi :

  • cover play_arrow

    Sauvetage en planches à pagaie: des règles à réviser solinfo

            Le couple pratique ce loisir pour la deuxième saison.  Les deux ont pris un cours de base et de techniques avancées.  Ils constatent que plusieurs ne se méfient pas des dangers de ce loisir aux apparences zen.  En raison des vents, il fallait être attentif pour éviter d’être déporté vers le large.  C’est à l’aide d’une corde que Normand Lambert a escorté le client d’Écovoile Baie-des-Chaleurs. Derrière, Lise Côté lançait des appels à l’aide avec le sifflet jusqu’à ce que le zodiac de service rejoigne le trio :

  • cover play_arrow

    Sauvetage en planches à pagaie: des règles à réviser solinfo

Après coup, les deux amateurs de planche estiment qu’une meilleure surveillance aurait été nécessaire.  Ils sont d’avis qu’une veste de flottaison bien ajustée aurait permis une meilleure liberté de mouvements.  Ils proposent aussi de munir les embarcations d’une laisse à attacher à la cheville, pour assurer au pagayeur que son embarcation lui serve de bouée en cas de chute. 

Le couple est surpris de constater que les règles diffèrent d’une région à l’autre :

  • cover play_arrow

    Sauvetage en planches à pagaie: des règles à réviser solinfo

            Lise Côté et Normand Lambert ne veulent pas pointer du doigt Écovoile Baie-des-Chaleurs.  Ils souhaitent surtout que leur sortie publique serve à conscientiser les nombreux néophytes qui se sont procurés une embarcation de ce type, vendue en centres spécialisés et aussi en grandes surfaces.

Premier à intervenir sur le plan d’eau devant la plage municipale, Écovoile Baie-des-Chaleurs évalue certains changements pour améliorer la sécurité.

            C’était la première fois en 9 ans, depuis qu’il propose des planches à pagaie en location, que le centre doit porter assistance à un client.  La directrice générale du centre, Sophie Martel :

  • cover play_arrow

    Sauvetage en planches à pagaie: des règles à réviser solinfo

            Il est envisagé de munir les embarcations d’un drapeau rouge qui serait levé manuellement en cas de détresse de la personne en balade.

  • cover play_arrow

    Sauvetage en planches à pagaie: des règles à réviser solinfo

            Par contre, l’idée de doter les planches d’une laisse n’est pas concluante, selon des spécialistes consultés, note la directrice du centre.  Ce qui est indéniable, selon Sophie Martel, c’est que le nombre de baigneurs, de rameurs et de plaisanciers est plus élevé qu’auparavant.

 

Sophie Martel apporte, par ailleurs, une nouvelle réflexion sur la surveillance générale de la baie :

  • cover play_arrow

    Sauvetage en planches à pagaie: des règles à réviser solinfo

Il y a à peine 4 ans, note la directrice, avant l’arrivée des embarcations gonflables, l’essentiel des planches à pagaie sur le plan d’eau étaient des clients du centre.

Partager


0%