Informations régionales

Risque de cyberprédation

Risque de cyberprédation

23 juin 2021

La Sûreté du Québec invite les parents à poser plus de questions à leurs enfants qui ont l’habitude de fréquenter en solitaire les médias sociaux.

 

La période des vacances scolaires débute.  Les jeunes ont plus de temps pour naviguer sur Internet alors qu’ils sont parfois seuls à la maison.

 

Le porte-parole de la Sûreté du Québec, Claude Doiron, note qu’en particulier devant les nouvelles technologies, les enfants ont souvent une longueur d’avance sur les parents :

 

            Le modèle type de leurre est la relation virtuelle qui nait en ligne mais qui est entretenue, à l’insu de l’enfant, par un prédateur sexuel :

 

Alors que des photos d’elle sont susceptibles de circuler sans son consentement, la victime est aussi soumise à des risques d’extorsion, note Claude Doiron, soit un échange d’argent sous la menace que les clichés soient envoyés à sa banque d’amis :

 

Par ailleurs, la SQ rappelle que les jeunes sont plus exposés aux fraudes sur les pages de revente comme marketplace.  Les animaux de compagnie, présentement, sont régulièrement utilisés comme guet-apens.

Retour

PARTAGER