En ondes: Chronique BD Dany Arsenault | Avec Michel Morin

Information régionale

Reprise partielle de l’économie

today28 avril 2020

Pierre Fitzgibbon

Arrière-plan
share close

Québec permet la réouverture de plusieurs commerces et le redémarrage de l’industrie de la construction civile et manufacturière.

 

Sur la réouverture des commerces, seuls les établissements qui ont une porte donnant vers l’extérieur peuvent reprendre les activités; les centres commerciaux demeurent fermés.  Ceci sera possible à compter du 4 mai.  Le gouvernement estime que 196 000 Québécois pourront rentrer au travail.

 

Sur le redémarrage de l’industrie manufacturière, les entreprises pourront reprendre avec un maximum par quart de travail de 50 travailleurs plus la moitié de leur main d’œuvre habituelle.  Si la situation se passe bien,  les restrictions tomberont le 25 mai.

 

Quant à l’industrie de la construction des routes, ponts et infrastructures civiles, Québec permet la reprise complète à compter du 11 mai mais cette décision est aussi sujette à changement en fonction de l’évolution sanitaire du Québec.  

 

Le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, a invité toutes les entreprises qui peuvent le faire à prioriser le télétravail :

  • cover play_arrow

    Reprise partielle de l’économie solinfo

 

Le directeur national de la Santé publique du Québec, Horacio Arruda, convient qu’avec certitude, il y aura des cas, mais le risque est calculé  :

  • cover play_arrow

    Reprise partielle de l’économie solinfo

 

Les campings saisonniers pourront rouvrir, avec certaines conditions.  Totuefois, Québec n’est pas prêt à permettre quoique ce soit aux entreprises du domaine touristique et aux restaurants.  François Legault :

  • cover play_arrow

    Reprise partielle de l’économie solinfo

 

Le plan de réouverture commercial et industriel a été élaboré par le ministère de l’Économie, la Direction de la Santé publique, le ministère du Travail et la CNESST.

 

Les indicateurs, pour guider la Santé publique si un recul est nécessaire, selon Dr Arruda, seront le rythme d’augmentation des cas, les hospitalisations, l’utilisation des soins intensifs et une possible perte de contrôle sur l’éclosion en milieu de travail.

  • cover play_arrow

    Reprise partielle de l’économie solinfo

 «Rien ne m’empêchera de reculer si nécessaire», a-t-il déclaré.

Partager


0%