En ondes: Dilemma | Greenday

Information régionale

Québec se lance le défi de recruter 10 000 préposés

today27 mai 2020

Danielle McCann

Arrière-plan
share close

Québec lance une grosse campagne de promotion pour recruter 10 000 préposés aux bénéficiaires.

 

Une formation payée sera donnée sur 3 mois à compter du mois de juin.  Les étudiants inscrits au programme toucheront 760 dollars par semaine jusqu’à la fin du programme en septembre, soit 21 dollars l’heure.  Par la suite, le gouvernement souligne qu’ils entreront en emploi à 26 dollars l’heure, 49 000 dollars par année.

 

Le premier ministre a expliqué, mercredi, qu’il veut pourvoir les postes à combler à temps pour la seconde vague, si elle arrive :

  • cover play_arrow

    Québec se lance le défi de recruter 10 000 préposés solinfo

 

Au bas de l’échelle, le nouveau préposé aux bénéficiaires touchera 49 000$ par année, ce que François Legault considère comme une bonne proposition.  Recruter 10 000 personnes est un énorme défi, dit-il, surtout alors que l’image des CHSLD est à améliorer :

 

9700 travailleurs de la santé sont absents en ce moment, ce qui s’ajoute aux 10 000 postes que le gouvernement veut combler.  Pour pallier aux besoins urgents de la crise, Québec a recruté par le biais du site «Je contribue» et espère que certaines personnes choisiront de rester.  Jusqu’en septembre, François Legault demande à Justin Trudeau de maintenir les soldats en place dans les établissements, le temps de former et embaucher le personnel.

 

Québec se prépare ainsi à une recrudescence de cas qui, espère la ministre de la Santé, Danielle McCann, n’arrivera pas avant la mi-septembre, si elle se concrétise.

 

La ministre note qu’en ce moment, la priorité est d’embaucher 10 000 personnes et donner 2 semaines de vacances aux employés.  Les établissements forment aussi le personnel sur la prévention des infections et sur le port du matériel de protection :

  • cover play_arrow

    Québec se lance le défi de recruter 10 000 préposés solinfo

 

Le secteur hospitalier s’organise également pour que des lits puissent être libérés au moment estimé de la deuxième vague au début de l’automne.

 

 

 

 

Partager


0%