Informations régionales

Promesse brisée

Promesse brisée

24 août 2020

Jean-Pierre Pigeon rappelle que Justin Trudeau a promis dans son programme électoral de 2015 qu’il n’utiliserait jamais la prorogation du parlement.

 

            Le président de l’Association conservatrice de la Gaspésie-les Îles affirme qu’il s’agit d’une autre démonstration de la mauvaise foi des libéraux. Selon lui, la décision de proroger le gouvernement vise simplement à mettre le couvercle sur la marmite afin d’éviter de répondre à des questions gênantes :

 

            De plus, la démission de Bill Morneau, ministre des Finances, démontre aussi, selon lui, l’incompétence de Justin Trudeau en matière de fiscalité.  Bill Morneau a certes été éclaboussé par le scandale WE Charity, mais les désaccords entre le ministre des Finances et le premier ministre sont de notoriété publique :

 

            Concernant l’utilisation par les conservateurs par le passé de la prorogation du gouvernement, Jean-Pierre Pigeon rappelle que la situation était complètement différente :

 

            Rappelons qu’en décembre 2008, le premier ministre Harper avait prorogé le Parlement afin d’éviter de faire face à une motion de censure des partis de l'opposition qui risquait de faire tomber le gouvernement.  Les conservateurs étaient alors minoritaires et leur règne était menacé par les libéraux, les néo-démocrates et les bloquistes. Il a répété la manoeuvre l'année suivante en 2009.

 

 

Retour

PARTAGER