En ondes: Au bout du monde | Amélie Hall

Information régionale

Pratique marginale, selon le Syndicat des producteurs laitiers de la Gaspésie

today18 février 2021

Arrière-plan
share close

            L’usage d’huile de palme dans l’alimentation des vaches laitières demeure marginale en Gaspésie, selon ce qu’estime le président du Syndicat des producteurs laitiers.

 

            L’utilisation de ce produit a été critiquée des fromagers et des baristas, cette semaine dans un reportage du Journal de Montréal.  Selon des fromagers, le lait des vaches nourries avec ce produit altère la qualité des fromages puisque l’huile de palme est pointée du doigt pour faire gonfler la matière grasse du lait.

 

            Le président du Syndicat des producteurs de lait de la Gaspésie, Normand Barriault, affirme que l’huile de palme est utilisée par 15 ou 20% des producteurs de la région.  Il s’agit, note-t-il, d’une façon d’augmenter le taux de gras à court terme mais avec une bonne alimentation les vaches produisent naturellement de la matière grasse sous forme d’acides palmitiques.  De plus, avec l’explosion du coût des céréales et des suppléments alimentaires, le coût lié à l’huile de palme n’est pas à l’avantage du producteur, selon Normand Barriault.  Pour cette raison, son utilisation demeure marginale :

  • cover play_arrow

    Pratique marginale, selon le Syndicat des producteurs laitiers de la Gaspésie solinfo

            Par ailleurs, il est impossible pour le consommateur de la Gaspésie de s’assurer que l’huile de palme est absente du processus de production du lait qu’il se procure :

  • cover play_arrow

    Pratique marginale, selon le Syndicat des producteurs laitiers de la Gaspésie solinfo

            Les avis divergent sur l’effet de ce produit sur la santé humaine mais la production de l’huile de palme contribue à la déforestation qui menace plusieurs espèces animales.

Partager


0%