En ondes: Ton corps sur mon corps | Ima

Information régionale

Pour un contrôle plus efficace

today29 juin 2023

Arrière-plan
share close

Québec souhaite élargir l’usage d’armes ou d’engins de chasse dans ses parcs nationaux.

 

Le ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs souhaite ainsi mieux contrôler les espèces nuisibles, importunes ou surabondantes.  L’annonce a été faite hier.

 

Son objectif est d’assurer la conservation de la biodiversité.

 

Pour ce faire, il faudra qu’il modifie son Règlement sur les parcs. Seuls certains employés de l’État, comme les agents de protection de la faune, ont la permission de porter une arme.

 

Le but de la modification n’est pas d’ouvrir la porte à la chasse, qui est prohibée en vertu de la Loi sur les parcs, précise le ministère.  La proposition vise plutôt à étendre l’usage d’une arme à certaines personnes et organismes qui auront obtenu un permis à des fins scientifiques, éducatives ou de gestion de la faune.

 

Habituellement, la gestion des parcs nationaux se fait « de manière à laisser libre cours aux processus naturels », explique le ministère.

« Cependant, dans certaines situations exceptionnelles, il peut s’avérer nécessaire d’intervenir avec une approche létale pour assurer la conservation dans les parcs nationaux », soutient-il.  Le gouvernement ajoute que la surabondance de certaines espèces a des effets négatifs sur la biodiversité, et « peut aussi générer des problèmes de sécurité routière, des dommages à la propriété et le risque de transmission de maladies et de parasites ».

Partager


0%