En ondes: Never Get Enough (V.F.) | Eva Avila

Information régionale

Plaidoirie terminée: le procès de Brandon Metallic arrive à sa fin

today5 février 2024

Arrière-plan
share close

L’avocate Florence Frappier-Routhier a eu besoin d’une heure cet avant-midi pour exécuter sa plaidoirie au procès de Brandon Metallic.

 

C’était le moment, pour la poursuite, de l’ultime étape des représentations visant à ce que l’homme de 31 ans soit rendu coupable des deux chefs pesant contre lui.  Le jury entend des témoins depuis le 17 janvier.

 

Debout à son lutrin, l’avocate a commencé par l’accusation de meurtre.

 

Florence Frappier-Routhier a rappelé que la seule témoin visuelle, Kennedy Martin a raconté avoir vu l’accusé pointer l’homme, faire feu puis avoir vu la victime retomber sur la chaise derrière.  Des détails tel que la distance estimée entre l’arme et la victime ainsi que sa description de la carabine ont été corroborés par les témoins-experts, a-t-elle signalé.  Les empreintes digitales de l’accusé ont été relevées sur l’arme du crime, a rappelé la procureure.

 

L’avocate a voulu aussi amener le jury à se questionner sur la valeur du potentiel mobile du crime, soit que la victime aurait juste avant tenté d’empoisonner l’accusé.  Cet élément est-il fiable? a questionné la procureure.  Brandon Metallic n’a jamais fourni de défense à son procès.

 

Pour ce qui est de l’accusation d’homicide involontaire sur la fillette le même jour, l’avocate de la poursuite est revenue encore une fois sur le témoignage de Kennedy Martin.  Le témoin venait de voir la première victime se faire abattre par Brandon Metallic lorsqu’elle a dû se sauver de la maison et se réfugier chez un voisin.  L’enfant était alors dans la salle de bain.   Ainsi, l’avocate a fait valoir que lorsqu’un coup de feu est venu du sous-sol et a atteint la fillette, l’accusé était la seule personne en vie à l’intérieur.  Florence Frappier-Routhier a souligné que l’expert en balistique a démontré qu’une pression de 2,8 kilo sur la gâchette est nécessaire pour faire feu avec la carabine SKS.

 

Au terme de sa plaidoirie, l’avocate de la poursuite a solennellement demandé au jury de déclaré l’homme coupable des deux chefs.

 

Le juge donnera ses instructions au jury demain puis le verdict tombera lorsque les avis seront unanimes.

 

Partager


0%