En ondes: Chante encore | Jonas & The Massive Attraction

Information régionale

Peu d’établissements offrent le thon rouge gaspésien

today30 août 2018

Jimmy Lepage avec sa prise record de 918 livres en 2015

Arrière-plan
share close

Bien qu’il soit possible de manger du thon rouge de la baie des Chaleurs en Gaspésie, l’offre demeure restreinte.

 

            Même si cette pêche renaît depuis quelques années, il n’est possible de le retrouver sur les menus que d’une poignée de restaurants depuis seulement 3 ans.  Ouverte depuis le 1er août, cette pêche sportive à la canne demande généralement un combat de 45 minutes à 1heure trente.  Cette année, le thon rouge de la baie des Chaleurs est disponible dans des restaurants de la pointe de la péninsule gaspésienne : au Manoir de Percé et à La Maison du Pêcheur et le sera au Brise-Bise de Gaspé d’ici quelques jours.  Les marchés traditionnels vers lesquels se tournent les pêcheurs gaspésiens qui veulent vendre une prise de thon se trouvent dans les grands centres du Québec et au Japon.  Cependant, le pêcheur Jimmy Lepage, basé à Grande-Rivière, affirme que les pêcheurs sont de plus en plus sensibilisés à rendre ce produit disponible en Gaspésie.  Mais il semble que ce ne soit le cas que depuis 3 ans :

            Le pêcheur explique que le Québec représente une valeur sûre pour le pêcheur alors qu’au Japon les prix peuvent fluctuer à la hausse ou à la baisse pour plusieurs raisons :

            À titre d’exemple, un thon de 700 livres peut être vendu à 25 dollars la livre, ce qui représente une vente de 15 mille 500 dollars.  Mérinov est également impliqué afin d’aider le pêcheur à bien évaluer sa prise.  Si le pêcheur décide de vendre sur le marché japonais, il doit passer par des acheteurs de l’Île-du-Prince-Édouard :

            Jimmy Lepage a déjà combattu, avec ses aides-pêcheurs, un thon pendant près de 6h.  Sa plus grosse prise faisait 918 livres, mais certains ont réussi à capturer des spécimens de 1100 livres dans la baie.  53 permis sont émis au Québec, dont 29 en Gaspésie et 24 aux Îles-de-la-Madeleine.

Partager


0%