En ondes: Ici et ailleurs | Andréanne A Malette

Information régionale

Pêches et Océans envisagent des changements

today28 novembre 2019

Baleine empêtrée Photo: archives

Arrière-plan
share close

Pêches et Océans Canada examine la possibilité de ne plus faire de fermetures préventives de zones de pêches.

 

            Le ministère fédéral examine la possibilité d’instaurer seulement des zones dynamiques pour protéger les baleines noires.

 

            Cette option est en ce moment analysée par le ministère à la suite d’une demande de l’industrie de la pêche.

 

            En 2019, le plan de gestion pour protéger les baleines noires avait instauré une zone statique dans le golfe Saint-Laurent qui correspondait à l’endroit où le plus de baleines noires avaient été observées en 2018.  Il s’agissait de leur aire d’alimentation.  Cependant, ces dernières se sont dirigées en dehors de cette zone et ont provoqué des fermetures supplémentaires dans les zones dynamiques.  Les pêcheurs ont donc été privés d’une grande partie du golfe.

 

            La directrice de la gestion des ressources halieutiques à Pêches et Océans Canada, Élise Lavigne, explique que c’est pour cette raison que des pêcheurs demandent l’élimination de la zone statique au profit des zones dynamiques, qui ferment lors de la présence de baleines:

  • cover play_arrow

    Pêches et Océans envisagent des changements solinfo

            Cette décision serait un avantage pour l’industrie puisque les endroits pour pêcher seraient plus étendus :

  • cover play_arrow

    Pêches et Océans envisagent des changements solinfo

            Selon Élise Lavigne, le ministère va aussi regarder la possibilité d’améliorer la surveillance des baleines avec des équipements de surveillance électronique en plus de celle aérienne.  Pêches et Océans prévoit déposer son plan de protection des baleines noires en février.

           

Partager


0%