En ondes: Du bon temps | Frank Barns

Information régionale

Pas plus de sécurité pour Diane Lebouthillier

today7 septembre 2022

Arrière-plan
share close

La ministre Diane Lebouthillier n’a pas l’intention de demander un service de sécurité accrue au premier ministre.

 

Plusieurs incidents d’intimidation et de violence verbale envers les politiciens et particulièrement les politiciennes font la manchette ces jours-ci après qu’un homme s’en soit violemment pris verbalement à la vice-première ministre fédérale Chrystia Freeland. Au Québec, la députée libérale Marwah Rizqy a été menacée de mort. Cette dernière a réclamé plus de protection policière. Au Québec, les ministres et les chefs de partis sont accompagnés d’un chauffeur armé. Au Canada, seul le premier ministre bénéficie d’une telle protection.

 

Questionné à ce sujet lors du caucus libéral à Percé la ministre Diane Lebouthillier a affirmé qu’il faut conserver le contact entre les élus et la population. Elle n’a pas l’intention de réclamer plus de sécurité :

  • cover play_arrow

    Pas plus de sécurité pour Diane Lebouthillier solinfo

Rappelons que Justin Trudeau a affirmé la semaine dernière que les ministres qui souhaitent avoir plus de protection peuvent en faire la demande. Mais il a aussi ajouté qu’un protocole serré de sécurité n’est pas nécessaire au Canada :

  • cover play_arrow

    Pas plus de sécurité pour Diane Lebouthillier solinfo

 

 

 

Partager


0%