Informations régionales

Nature aventure doit réviser ses plans

Geneviève Labonté

Nature aventure doit réviser ses plans

22 juin 2020

Nature aventure de Matapédia a espoir que sa saison touristique se redresse malgré la fermeture de la frontière avec le Nouveau-Brunswick.

 

            L’entreprise a été touchée de plein fouet par les restrictions de déplacement provoquées par la pandémie. Elle est ouverte au public depuis le premier juin alors que cette ouverture se fait généralement au mois de mai. 

Elle a aussi dû faire des remboursements de forfaits déjà réservés et en partie payés, chose qui est très inhabituelle pour elle. Geneviève Labonté, une des deux propriétaires, explique qu’en plus de l’annulation de ses réservations déjà faites pour ses diverses descentes, la fermeture de la frontière avec le Nouveau-Brunswick la prive de plusieurs de ses parcours intéressants de descente en canot :

 

             Les descentes de trois, quatre et cinq jours à partir de la rivière Kedgwick ne sont donc plus possibles tant que la frontière avec le Nouveau-Brunswick restera fermée. L’entreprise qui fournissait du travail à cinq employés l’année passée, et qui devait monter ce nombre à sept cette année, a donc dû réviser ses plans. Deux employés ont déjà commencé à travailler et deux autres devraient le faire cette semaine. D’autres employés restent sur appel au cas où les règles changeraient et que le besoin se fasse sentir. Ironie du sort, cela se passe alors que les touristes semblent cette année vouloir rester plus longtemps en forêt et privilégier les descentes de rivières qui sont plus longues :

 

            Autre problème, l’entreprise risque de perdre sa clientèle européenne qui venait jusqu’à tard en automne et qui lui permettait d’étirer sa saison.

Retour

PARTAGER