Informations régionales

Morte par collision et non par empêtrement

Morte par collision et non par empêtrement

4 juillet 2019

La sixième baleine noire de l’Atlantique Nord retrouvée morte dans le golfe Saint-Laurent, dans les derniers jours, serait reliée à un traumatisme et non à un empêtrement dans les engins de pêche.

 

            La carcasse du cétacé a été récupérée dans le golfe et remorquée au port de Rivière-au-Renard dimanche pour ensuite être transportée à Cloridorme pour une nécropsie.  À la lumière des résultats sommaires, les équipes de l’Université de Montréal du Réseau canadien pour la santé de la faune et de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard excluent pour l’instant l’empêtrement.  Le vétérinaire Stéphane Lair :

 

            Depuis le début de 2019, on revendique 6 mortalités de baleine noire qui ont été documentées dans le golfe Saint-Laurent. Pour le vétérinaire, cette situation est préoccupante pour la survie de l’espèce :

 

            Aucune baleine noire n’a trouvé la mort au Canada l’an dernier. Cependant, 17 ont été retrouvées sans vie dans les côtes Atlantique en 2017.

 

            Selon l’organisme North Atlantic Right Whale Consortium, il ne reste que 406 baleines noires de l’Atlantique Nord.

Retour

PARTAGER