Informations régionales

Marilène Gill réfute les raisons du candidat conservateur gaspésien

Marilène Gill, député bloquiste de Manicouagan

Marilène Gill réfute les raisons du candidat conservateur gaspésien

13 juin 2019

Marilène Gill, la députée bloquiste de Manicouagan, affirme que malgré leur discours officiel, les conservateurs représentent une menace pour le droit à l’avortement.

 

            À la fin du mois de mai, les bloquistes ont présenté une motion visant à assurer aux femmes le droit à l’avortement. Tous les partis ont appuyé cette motion sauf les conservateurs. Le candidat conservateur pour la Gaspésie, Jean-Pierre Pigeon, a expliqué que son parti n’était pas au courant du sujet de la motion, ce qui explique, selon lui, leurs réactions en chambre.

 

            Dans un premier temps, Marilène Gill explique que les whips de tous les partis sont au courant des motions à venir, réfutant ainsi l’argument avancé par Jean-Pierre Pigeon.  De plus, elle rappelle que les conservateurs n’ont pas seulement refusé d’appuyer la motion, mais ils ont plutôt manifesté bruyamment leur opposition, comme en témoigne cet enregistrement lors du dépôt de la motion par la députée bloquiste de Repentigny, Monique Pauzé :

            De plus, Marilène Gill rappelle que la députée responsable de la condition féminine chez les conservateurs est ouvertement pro-vie et elle participe à des manifestations antiavortement :

            Jean-Pierre Pigeon a aussi affirmé sur nos ondes que la très grande majorité des députés conservateurs qu’il connaît, majoritairement au Québec, sont en faveur du droit à l’avortement.  Pour Marilène Gill, le Parti conservateur est dirigé par l’Ouest canadien :

            Pour Marilène Gill, le refus des conservateurs d’appuyer la motion pro-choix montre de façon très claire leur vrai visage dans ce dossier.

Retour

PARTAGER