En ondes: Comme un igloo | Étienne Daho

Information régionale

Manque de transparence de la ministre des Ressources naturelles et des Forêts

today22 février 2024

Arrière-plan
share close

Consultations sur l’avenir de la forêt: le cabinet de la ministre Maïté Blanchette Vézina refuse de permettre aux journalistes gaspésiens de se brancher à distance.

Les représentants d’une vingtaine d’organisations de la région sont réunis avec la ministre des Ressources naturelles et des Forêts depuis ce matin à Gaspé.  Maïté Blanchette Vézina a regroupé les intervenants autour de la Table de réflexion sur l’avenir de la forêt de la Gaspésie.

La présidente de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec, section Est-du-Québec, Johanne Fournier, déplore la décision du cabinet de ne pas rendre disponible un lien virtuel pour permettre à ceux qui sont loin de couvrir l’événement :

  • cover play_arrow

    Manque de transparence de la ministre des Ressources naturelles et des Forêts julie

Selon la présidente régionale, les ministères et les cabinets doivent prendre les moyens technologiques pour réduire le temps de déplacements des journalistes :

  • cover play_arrow

    Manque de transparence de la ministre des Ressources naturelles et des Forêts julie

Johanne Fournier soutient que ce n’est pas le premier accroc avec ce ministère.  En avril 2023, la FPJQ avait crié au scandale après qu’une demande d’accréditation du Nouvelliste ait été refusée alors qu’un journaliste tentait d’assister aux consultations virtuelles sur le «développement harmonieux de l’activité minière».  La ministre qui est députée de Rimouski aurait, une autre fois, demandé à gens d’affaires de sa région de ne pas parler aux médias après une rencontre sur la pénurie de logements :

  • cover play_arrow

    Manque de transparence de la ministre des Ressources naturelles et des Forêts julie

Cette rencontre régionale à Gaspé est la troisième de l’initiative nationale de la ministre qui visitera les quatre coins du Québec d’ici avril.  La situation risque de se reproduire ailleurs, comme au Saguenay-Lac-Saint-Jean, en Abitibi-Témiscamingue et dans le Nord-du-Québec, signale Johanne Fournier.

Partager


0%