En ondes: De couleurs vives | Zaz

Information régionale

Listuguj se fait réclamer les frais scolaires alors que ses élèves n’ont pas accès à l’école

today23 novembre 2020

Darcy Gray

Arrière-plan
share close

Listuguj se fait facturer un service que le gouvernement du Nouveau-Brunswick lui refuse.

             Chaque année, la communauté paie 11 000$ par élève inscrit à la polyvalente Sugarloaf.  Listuguj acquitte la facture avec l’argent que le gouvernement fédéral lui verse. Le chef Darcy Gray convient que cette facture qui entre périodiquement n’a rien de nouveau.  Toutefois, la recevoir sans préavis, alors que les 103 jeunes de sa communauté se font interdire l’accès dans l’école depuis 1 mois est comme si l’on ajoutait l’insulte à l’injure :

  • cover play_arrow

    Listuguj se fait réclamer les frais scolaires alors que ses élèves n’ont pas accès à l’école solinfo

            Listuguj n’a pas l’intention de payer la totalité de la somme facturée :

  • cover play_arrow

    Listuguj se fait réclamer les frais scolaires alors que ses élèves n’ont pas accès à l’école solinfo

            Ces élèves contraints de suivre leurs cours à distance se sentent discriminés par rapport à leurs amis qui peuvent être en classe, observe le chef.  Listuguj évalue différentes avenues dont celle d’orienter les jeunes à l’école anglophone d’Escuminac qui compte 30 élèves cette année. L’établissement en accueillait 145 il y a 20 ans.  Cette option est cependant difficilement envisageable à court terme puisqu’il faudrait recruter de nouveaux enseignants, note Darcy Gray.  De plus, il n’a pas senti dans le passé la même ouverture au Québec qu’à Campbellton pour l’enseignement du savoir autochtone :

  • cover play_arrow

    Listuguj se fait réclamer les frais scolaires alors que ses élèves n’ont pas accès à l’école solinfo

            Les élèves peuvent notamment apprendre le micmac :

  • cover play_arrow

    Listuguj se fait réclamer les frais scolaires alors que ses élèves n’ont pas accès à l’école solinfo

            Darcy Gray croit néanmoins que Listuguj pourrait avoir une certaine ouverture à rouvrir des discussions pour que les élèves demeurent au Québec en étant orientés vers l’école anglophone d’Escuminac dans le futur.  Mais pour le moment, le désir des jeunes demeure de poursuivre à Campbellton. 

Partager


0%