En ondes: Galway Girl | Ed Sheeran

Information régionale

Les scientifiques se montrent inquiets du taux de reproduction des femelles baleines

today1 novembre 2017

Arrière-plan
share close

Les scientifiques réunis à Halifax, dimanche, pour la réunion annuelle du Consortium de la baleine franche de l’Atlantique Nord, s’inquiètent du faible taux de reproduction des femelles.

La mise à jour des statistiques de population de cette espèce menacée d’extinction démontre qu’elles ne produisent qu’une moyenne d’un ou deux rejetons au cours de leur vie, contre une normale de six à sept.

Lyne Morissette, chercheure spécialisée en baleines du St-Laurent et en écosystèmes marins, précise que leur période de fertilité varie entre 10 et 20 ans :

  • cover play_arrow

    Les scientifiques se montrent inquiets du taux de reproduction des femelles baleines solinfo

De plus, les scientifiques sont d’avis que les baleines noires disparaîtront totalement d’ici 20 ans, si on ne les protège pas davantage contre les activités humaines.

À ce propos, Mme Morissette se félicite de la participation aux discussions de l’industrie de la pêche et du transport maritime, pour trouver des solutions :

  • cover play_arrow

    Les scientifiques se montrent inquiets du taux de reproduction des femelles baleines solinfo

Les discussions sur la problématique des baleines se poursuivront d’ailleurs à Moncton, le jeudi 9 novembre.

C’est le ministre des Pêches et des Océans, Dominic LeBlanc, qui, cette fois, présidera la rencontre, à laquelle il convoque les transporteurs et les pêcheurs, de même que ses gestionnaires et scientifiques.

Partager


0%