En ondes: Chasseur d'étoiles ft Dub Silence | Fuso

Information régionale

Les paires de chaussures d’enfants s’accumulent sur le site du Pow-Wow

today2 juin 2021

Lynn et Courtney Jerome Photo: Mario Cyr

Arrière-plan
share close

Gesgapegiag est ébranlée par la découverte des restes de 215 enfants autochtones.

 

Hier, en fin d’après-midi, 86 paires de souliers avaient été déposées en hommage aux victimes sur le site du pow-wow.  D’autres continuent de s’ajouter.

 

Lynn Jerome, travailleuse au CPE de Gesgapegiag, a eu cette idée de site commémoratif.

 

Elle se dit heureuse de la réponse des gens de la communauté.  Les 215 enfants et les gens touchés par cette tragédie ont besoin de prières, souligne-t-elle :

  • cover play_arrow

    Les paires de chaussures d’enfants s’accumulent sur le site du Pow-Wow solinfo

Courtney Jerome travaille à l’école de Gesgapegiag.  Elle ne sait pas quelle suite sera donnée à cette découverte mais espère que d’autres sites fassent l’objet de recherche.  Même s’il est question des pensionnats gérés pas l’église catholique, elle rappelle que la responsabilité ultime revient au gouvernement :

  • cover play_arrow

    Les paires de chaussures d’enfants s’accumulent sur le site du Pow-Wow solinfo

Les paires de souliers déposées aident à imager l’ampleur de la découverte des restes de 215 enfants :

  • cover play_arrow

    Les paires de chaussures d’enfants s’accumulent sur le site du Pow-Wow solinfo

Questionnées sur le racisme systémique, les deux femmes estiment que les problèmes sont moins nombreux en Gaspésie qu’ailleurs.  Cependant, elles notent que certaines entreprises n’embauchent pas d’autochtones, qu’ils sont parfois traités différemment dans des commerces et qu’ils sont victimes de stéréotypes concernant la criminalité, l’aide sociale et l’alcool.

Partager


0%