Informations régionales

Les industriels anticipent une demande moins forte pour le crabe et le homard

Les industriels anticipent une demande moins forte pour le crabe et le homard

24 janvier 2023

Les industriels des pêches s’attendent à ce que la demande pour le homard et le crabe soit un peu moins forte aux États-Unis cette année.

 

Le directeur de l’Association des industriels de la pêche du Québec, Jean-Paul Gagné, affirme que deux obstacles se dressent chez nos voisins du sud.

 

En septembre, le Monterey Bay Aquarium Seafood Watch program a placé le homard et le crabe sur la liste rouge, en raison de potentiels impacts de la pêche sur les baleines noires.

 

Selon Jean-Paul Gagné, des restaurateurs ont même retiré le homard de leur menu.

 

En réaction, l’AQIP et des associations de pêcheurs ont lancé une initiative médiatique pour faire valoir que cette pêche est durable et que de nombreuses mesures ont été mises en place pour assurer la cohabitation avec la baleine.  Les plans de fermeture dynamique de zones lors d’observation et l’utilisation de cordages à faibles points de rupture ont été instaurés :

 

Autre obstacle, l’inflation galopante et le retrait de nombreuses mesures d’aide liées à la COVID font en sorte que la demande pour des produits de luxe comme le homard et le crabe risque d’être plus faible :

 

Et les inventaires de crabe vivant sont toujours très élevés, ce qui risque de jouer sur les prix, conclut Jean-Paul Gagné.

Retour

PARTAGER