En ondes: Snob | Jean Marc Couture & Les B.B.

Information régionale

Les Gaspésiens risquent de faire les frais de la réforme dans la construction, selon la FTQ

today7 février 2024

Arrière-plan
share close

La FTQ construction s’inscrit en faux devant l’orientation du ministre du Travail au sujet de la mobilité régionale.

 

Selon le directeur, cette réforme qu’entreprend Jean Boulet a été conçue pour la partie patronale.

 

Les règles actuelles de priorité d’embauche régionale font qu’un employeur qui décroche un contrat dans une autre région que la sienne peut y emmener un nombre limité de ses travailleurs réguliers.  Il doit aussi embaucher des travailleurs dans la région où il a décroché ce contrat.

 

Le ministre Boulet a indiqué qu’il sera interdit aux parties patronales et syndicales de convenir de clauses limitant la mobilité des salariés.

 

Le directeur de la FTQ construction, Éric Boisjoly, affirme que ce changement sera néfaste pour les travailleurs de la Gaspésie qui verront des compagnies des grands centres débarquer avec leurs propres travailleurs :

  • cover play_arrow

    Les Gaspésiens risquent de faire les frais de la réforme dans la construction, selon la FTQ julie

 

Environ 70% des salariés de la construction possèdent 15 mille heures ou plus. Et le directeur explique qu’il est souvent difficile pour un travailleur gaspésien de se faire embaucher à Montréal :

  • cover play_arrow

    Les Gaspésiens risquent de faire les frais de la réforme dans la construction, selon la FTQ julie

Il s’agit d’une autre indication que le gouvernement caquiste improvise, selon lui :

  • cover play_arrow

    Les Gaspésiens risquent de faire les frais de la réforme dans la construction, selon la FTQ julie

Les changements concernant la mobilité interrégionale seront en vigueur en mai 2025.

Partager


0%