En ondes: Où nous mènera le vent | Alex & Caro

Information régionale

Les délais s’allongent dans les cliniques vétérinaires

today10 mars 2022

Photo: AMVQ

Arrière-plan
share close

Les délais s’allongent pour obtenir un rendez-vous dans une clinique vétérinaire de la Baie-des-Chaleurs.

 

            Depuis le début de la pandémie, l’adoption d’animaux de compagnie a connu une croissance importante au Québec.  L’affluence est donc plus forte dans les cliniques. 

 

Propriétaire des cliniques de Saint-Omer et d’Atholville, la vétérinaire Nicole Lépine observe l’arrivée de plusieurs clients de la Vallée de la Matapédia et de Matane, vivant eux-mêmes la surchauffe : 

  • cover play_arrow

    Les délais s’allongent dans les cliniques vétérinaires solinfo

Les cas d’urgence sont en croissance, ce qui joue sur la charge de travail pendant les périodes de garde des vétérinaires.  Les délais d’attente pour faire stériliser un animal s’allongent.  En dehors des urgences, il faut parfois refuser des clients même si l’équipe compte 4 vétérinaires :

  • cover play_arrow

    Les délais s’allongent dans les cliniques vétérinaires solinfo

            L’arrêt des soins non-essentiels dans les cliniques en mars 2020 a entraîné du retard.  Les cas de Covid au sein ou dans l’entourage des équipes n’ont pas été sans conséquence non plus dans la grille de rendez-vous.  Propriétaire de la clinique vétérinaire de Caplan, Catherine Landry, vit l’augmentation de volume de façon plus accélérée cette année :

  • cover play_arrow

    Les délais s’allongent dans les cliniques vétérinaires solinfo

La fermeture de la clinique de Chandler s’est ajoutée à la liste des enjeux.  Elle laisse à découvert toute la MRC du Rocher-Percé :

  • cover play_arrow

    Les délais s’allongent dans les cliniques vétérinaires solinfo

Compte tenu de la charge de travail, la clinique commence à refuser les clients du côté nord de la Gaspésie.  L’équipe accueillera une nouvelle vétérinaire en juin mais Catherine Landry rappelle que le secteur vit aussi un manque de techniciens.

Partager


0%