Informations régionales

Les chefs se préparent pour la deuxième journée de la campagne électorale

12 septembre 2019

OTTAWA _ Alors que l'odeur des autobus neufs de campagne est encore fraîche, les chefs de partis fédéraux débutent le deuxième jour de la 43e élection générale.

L'excitation était palpable mercredi et tous les partis étaient impatients de convaincre les Canadiens que leur programme représente le bon choix lors du vote du 21 octobre.

Et tous ont présenté cette campagne comme une campagne qui comportera à la fois des promesses d'aides directes, mais également des enjeux plus généraux.

Le chef libéral Justin Trudeau a déclaré que les Canadiens ont un choix important à faire entre revenir aux politiques ratées du passé ou continuer à aller de l'avant.

Justin Trudeau continuera de faire campagne en
Colombie-Britannique ce matin, où il y a une course serrée entre les
quatre principaux partis.

Il fera d'abord une annonce à Victoria avant de se rendre à Kamloops pour un événement avec Terry Lake, le candidat libéral de la circonscription.

Plus tard dans la journée, il devrait participer à un rassemblement à Edmonton, qui réunira deux députés libéraux.

Alors que "Choisir d'avancer" est son slogan, Justin Trudeau a commencé la campagne en étant obligé de revenir sur une controverse passée, l'affaire SNC-Lavalin. Un article du Globe and Mail a donné un nouveau souffle au scandale: la GRC se pencherait sur une éventuelle entrave à la justice dans cette affaire.

Le chef conservateur Andrew Scheer fait campagne sous le slogan "Plus. Pour vous. Dès maintenant." Malgré le scandale qui touche les libéraux, le parti d'Andrew Scheer ne réussit pas à se démarquer du Parti libéral dans les sondages.

Il n'a pas été dérouté par cela mercredi.

"Ce scandale, ce n'est pas une question de sondages. Il s'agit de montrer aux Canadiens que Justin Trudeau a perdu l'autorité morale de gouverner", a-t-il déclaré.

Le chef du Parti conservateur participera aujourd'hui au débat des chefs en anglais de la revue Maclean's, le premier de plusieurs débats.

Jusitn Trudeau a refusé de participer à ce débat , laissant Andrew Scheer face à la chef du Parti vert, Elizabeth May, et à Jagmeet Singh, du NPD.

Jagmeet Singh commence sa journée dans son lieu de naissance politique à Brampton, en Ontario, une ville située juste au nord-ouest de Toronto, où il a fait ses armes en tant que politicien provincial. Brampton compte maintenant cinq circonscriptions fédérales. Le chef néodémocrate doit faire une annonce aux côtés des candidats locaux du NPD.

Andrew Scheer fera une brève halte matinale au bureau d'un organisme qui aide les familles avec des enfants atteints d'une maladie grave à Toronto.

Le leader néo-démocrate et le chef conservateur doivent consacrer le reste de la journée à la préparation du débat.

Elizabeth May, qui a débuté sa campagne à Victoria, passera la journée à se préparer pour le débat.

Retour

PARTAGER