En ondes: Faded | Brandon Mig

Information régionale

Les ambulanciers accusent le préfet d’inaction

today8 mars 2019

Arrière-plan
share close

Les ambulanciers de Caplan attendent toujours une réponse à leur demande.

 

            Ils veulent que le Centre intégré de Santé et de Services sociaux de la Gaspésie abolisse les périodes de garde à la maison.  Ils réclament d’être en attente à la caserne, pour que les délais d’intervention soient plus courts.

           

            La dernière sortie médiatique des ambulanciers et de l’entreprise ambulancière, en décembre, est restée lettre morte, selon le représentant syndical des paramédics, Keven Desbois.  Il craint que la proposition de conversion des horaires ne soit tablettée et a le sentiment que la sécurité des citoyens de New Richmond, Caplan, Saint-Siméon, Saint-Alphonse et Cascapédia-Saint-Jules n’est pas prise au sérieux. 

 

            Dans une lettre envoyée aux maires lundi, la fraternité des paramédics avoue sa profonde déception face au travail fait dans ce dossier par le préfet de la MRC, Éric Dubé :

  • cover play_arrow

    Les ambulanciers accusent le préfet d’inaction solinfo

            Keven Desbois répète que les coûts de la proposition sont nuls puisque les 4 ambulanciers sur des horaires de faction seraient transférés sur un horaire de 12 heures par jour.  La nuit, les ambulanciers de garde dans les localités voisines se resserreraient vers Caplan :

  • cover play_arrow

    Les ambulanciers accusent le préfet d’inaction solinfo

            Le titulaire de ce dossier au sein du conseil municipal de Caplan, Jean-François Nellis, ajoute que la ministre responsable de la région gaspésienne se fait toujours attendre aussi :  

  • cover play_arrow

    Les ambulanciers accusent le préfet d’inaction solinfo

            L’employeur, Service ambulancier de la Baie, appuie la proposition faite au CISSS.

Partager


0%