Informations régionales

Le syndicat craint les ruptures en soins intensifs

Hôpital de Maria Photo: archives

Le syndicat craint les ruptures en soins intensifs

3 juillet 2019

 

            Le Syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes anticipe des ruptures de services cet été aux soins intensifs de l’hôpital de Maria.

 

            Le SIIIEQ affirme que la période des vacances sera critique dans le département des soins intensifs.  Cette situation serait provoquée par la décision en 2016 de la direction du CISSS de la Gaspésie de fusionner les soins intensifs avec la médecine et la chirurgie.

 

            Comme les vacances se prennent par ordre d’ancienneté, la fusion fait en sorte qu’un plus grand nombre de personnes se retrouveront en vacances en même temps.  Le syndicat affirme que sur huit titulaires de poste dans ce secteur, trois seront en vacances dans la semaine du 14 juillet, 4 dans celle du 21 juillet et 7 à compter du 28 juillet.  Ainsi, lors de cette dernière semaine de juillet, seulement 12 % des effectifs réguliers seront disponibles.

 

            Le président Pier-Luc Bujold affirme que le service de soins intensifs à Maria est essentiel pour la Baie-des-Chaleurs :

 

            À l’origine, cette fusion devait permettre une meilleure mobilité du personnel, mais les effets négatifs se font sentir :

 

            Le SIIIEQ demande à la direction du CISSS de changer son approche en matière de soins intensifs.

 

 

Retour

PARTAGER