En ondes: Country's Cool Again | Lainey Wilson

Information régionale

Le STEEQ en profond désaccord

today4 novembre 2019

Le ministre Jean-François Roberge

Arrière-plan
share close

C’est aujourd’hui que s’amorcent les consultations sur le projet de loi 40 du ministre Roberge.

 

            Le Syndicat des travailleurs de l’éducation de l’Est du Québec estime que ce plan réduira l’espace décisionnel des enseignants et que la portée de leur jugement professionnel et leur autonomie sera amoindrie.

 

            Anne Bernier, la présidente du STEEQ, organisation qui est affiliée à la CSQ, mentionne que le projet de loi 40 ouvre la porte à une manipulation des notes par la direction, une autonomie professionnelle cadenassée avec un comité d’engagement qui pourra faire pression pour uniformiser les pratiques au gré des modes pédagogiques et un espace décisionnel réduit en perdant la parité au conseil d’établissement scolaire.

 

            De plus, le Syndicat des travailleurs de l’enseignement dénonce l’imposition d’une formation continue aux enseignants, sans égard à leurs besoins et sans égard aux intentions de départ de la réforme, qui devaient plutôt voir, aux yeux des membres, à améliorer et rendre plus accessible les activités formatrices.

 

            La CSQ qui prendra la parole cet après-midi a soumis 14 propositions au ministre Roberge, pour atténuer les effets négatifs de son plan.  Les commissions scolaires et des groupes de parents se feront entendre cette semaine.

Partager


0%