En ondes: Marcia Baïla | Les Ritas Mitsouko

Information régionale

Le ministère de la Faune se défend

today31 juillet 2023

Arrière-plan
share close

Le ministère de la Faune ne fait aucun lien entre l’utilisation de sédatifs et la mort de 3 caribous.

En mars dernier, 6 femelles ont été capturées pour être installées dans des enclos de gestation. Le but était de les protéger des prédateurs. 2 femelles étaient gestantes. Récemment on apprenait qu’une femelle et deux faons étaient décédés ce qui a provoqué un questionnement chez certains intervenants.

Par écrit le ministère affirme qu’il n’y a aucun lien à faire entre l’utilisation de produits vétérinaires sédatifs au moment de la capture hivernale et le décès des faons au printemps. Les gestations ont été menées à terme. La mort des faons est due à une infection bactérienne périnatale. Dans le premier cas, une rupture intestinale est suspectée et la cause demeure inconnue, mais un trauma n’est pas exclu. Dans le deuxième cas, une infection de l’ombilic serait la cause. La femelle est morte d’une infection à l’utérus.  Concernant la capture, le ministère affirme que le transport par hélicoptère demeure une opération complexe, mais elle a été réalisée, comme toutes les sédations, sous surveillance vétérinaire.

La Stratégie du caribou devrait être publiée prochainement et les mesures de gestion du caribou se veulent adaptatives.

Et concernant la proposition d’élever des caribous en captivité au Bioparc de Bonaventure, afin de remettre les faons en liberté quand ils sont âgés de 14 mois, le ministère affirme simplement qu’il détient les infrastructures nécessaires pour la mise en œuvre de mesures de gestion incluant la garde en captivité.

Partager


0%