En ondes: Limonade (version éditée) | Guillaume Arsenault

Information régionale

Le manque de précipitations inquiète

today15 juin 2020

Arrière-plan
share close

La saison agricole vient à peine de commencer que déjà des inquiétudes apparaissent sur le plan des récoltes de foin.

 

            La Gaspésie compte sur 2 récoltes comparativement à d’autres régions qui peuvent aller jusqu’à 4.

 

            Le principal problème vient du manque de précipitations.  L’an dernier, les producteurs ont dû composer avec un manque de foin et ont dû s’approvisionner, entre autres, en Ontario.  Ceci a occasionné des coûts supplémentaires, non seulement en transport, mais aussi à l’achat.  Ainsi, la tonne de foin est passée de 140 à 250 dollars.  Jean Ruest, directeur régional pour la Financière agricole, souligne que le printemps est plus sec cette année :

  • cover play_arrow

    Le manque de précipitations inquiète solinfo

 

            Pour pallier à la rareté du foin, les producteurs ont d’autres solutions que l’achat.  Ils peuvent réduire leur cheptel, comme certains l’ont fait.  Ou, se tourner vers la production de maïs fourrager.  Mais cela, entraîne des achats d’équipement :

  • cover play_arrow

    Le manque de précipitations inquiète solinfo

 

            La sécheresse printanière touche aussi les producteurs maraîchers.  Selon Michèle Poirier, vice-présidente relations publiques et partenariats chez Patasol à Bonaventure, d’importants travaux d’irrigation ont permis de contourner ce problème :

  • cover play_arrow

    Le manque de précipitations inquiète solinfo

 

            Patasol emploie une vingtaine d’employés et écoule ses différentes variétés de pommes de terre principalement en Gaspésie.

Partager


0%