Informations régionales

Le mal est fait pour les agriculteurs

Ferme Normand Barriault Photo: Mario Cyr

Le mal est fait pour les agriculteurs

27 novembre 2019

Normand Barriault ne croit pas que la fin du conflit au Canadian National aura un impact à la baisse sur le prix du maïs.

 

            La baisse de livraison de propane provoquée par la grève au Canadian National a eu des impacts sur les agriculteurs. Même si ceux de la région ont subi dans une moindre mesure les effets de la baisse d’approvisionnement, ils ont tout de même senti les effets de façon indirecte.

 

            Normand Barriault, président des producteurs laitiers de la Gaspésie, explique que ce sont surtout les producteurs de porcs et de poulets qui ont été impactés, car ces productions nécessitent de chauffer les bâtiments au propane qui sont pratiquement inexistantes en Gaspésie.  Les producteurs de grain sont aussi impactés, mais en Gaspésie, les récoltes sont chose faite.  Cependant, Normand Barriault affirme que les producteurs de maïs, qui fournissent la Gaspésie, manquent de propane pour faire sécher le grain, provoquant une rareté et par le fait même, une hausse des prix à la tonne.  Malgré la fin du conflit au CN, Normand Barriault ne s’attend pas à une baisse des prix, car les conditions climatiques ont déjà provoqué une rareté :

 

            Le directeur général de l’Union des producteurs agricoles, Guy Gallant, affirme qu’après une augmentation importante du prix du foin depuis 2 ans, il s’agit d’une autre tuile à s’abattre sur les agriculteurs :

 

            C’était Guy Gallant, directeur général de l’UPA.

Retour

PARTAGER