En ondes: La fille du Lido | Inna Modja

Information régionale

Le conseil de l’industrie forestière «extrêmement inquiet»

today24 août 2022

Arrière-plan
share close

Le conseil de l’industrie forestière du Québec estime que la commission sur les caribous n’a livré qu’une partie de son mandat.

 

Le regroupement qui représente les entreprises de sciage, les papetières et les fabricants de secteur de la troisième transformation note que l’objectif de la commission était de concilier la protection du caribou et les intérêts économiques.

 

Le conseil de l’industrie forestière se dit extrêmement inquiet que le rapport de la Commission rester silencieux sur les impacts de ses recommandations sur l’activité économique de plusieurs régions.

 

La commission a rendu son rapport cette semaine.

 

«Omettre de traiter de l’un ou l’autre des aspects ne fait que rendre plus difficile la mise en place de solutions pérennes et ne permet pas la recherche d’un équilibre réaliste et défendable», selon le PDG du conseil de l’industrie forestière, Jean-François Samray.

 

Pour sauver le caribou, ajoute le PDG, il faut se garder de fragiliser un pan entier de l’économie et les 7 milliards de dollars qu’il rapporte à l’État.

 

Le Conseil de l’industrie forestière comprend mal comment la fermeture de chemins forestiers avec des emplois saisonniers permettra de compenser les pertes d’emplois permanents qui découleront de la réduction des activités forestières.

Partager


0%