En ondes: Molle twist vanille-vanille | Bleu Jeans Bleu

Information régionale

Le CISSS de la Gaspésie affirme être prêt

today21 décembre 2021

Arrière-plan
share close

Le CISSS de la Gaspésie affirme être prêt à affronter la vague de COVID-19.

Le Centre de santé intégré et de services sociaux de la Gaspésie a tenu un point de presse en après-midi afin de faire le point sur la situation.

Les gestionnaires ont affirmé que tous les centres hospitaliers sont équipés de lits réservés pour la COVID et aucun délestage n’est prévu à ce moment. La vaccination pour la 3ième dose chemine bien avec 13 mille 299 personnes qui ont reçu une dose de rappel dont 2 mille 79 employés du réseau de la santé. Concernant les centres de détection, où l’affluence a grandement augmenté pendant les derniers jours, le directeur de la santé publique de la Gaspésie explique que les centres de détection et les laboratoires ont toujours la capacité de traités les résultats. Les stocks de tests de détection rapide augmenteront aussi graduellement au cours des prochaines semaines. Il croit que l’approche du Québec, qui suggère un dépistage dans un centre officiel après un résultat positif obtenu avec les autotests, est toujours la bonne. En Europe, la population est invitée à se tester deux fois avec les tests rapides et avec deux résultats positifs le cas de COVID devient officiel sans passer par un centre officiel. Cette approche a pour but d’éviter d'engorger  le système. Yv Bonnier-Viger croit que cette façon de faire pourrait être appliquée dans certaines régions, mais la prévalence du virus est trop faible en Gaspésie pour un changement de stratégie :

  • cover play_arrow

    Le CISSS de la Gaspésie affirme être prêt solinfo

Yv Bonnier-Viger invite la population de la Gaspésie à respecter les mesures en place et limiter les contacts même si la situation est toujours sous contrôle sur le territoire :

  • cover play_arrow

    Le CISSS de la Gaspésie affirme être prêt solinfo

La direction du CISSS a aussi demandé à la population d’éviter d’avoir recours aux services d’urgence si leur situation clinique le permet.

Partager


0%