En ondes: Le Freak | Chic

Information régionale

L’ancien restaurant Le Héron, la cantine et les équipements devraient être mis en vente séparément

today19 mars 2024

Arrière-plan
share close

Le restaurant Le Naufrageur, la cantine et les équipements inclus dans la faillite de l’entreprise de Carleton seront possiblement mis en vente dans 4 lots distincts.

 

Devant un manque de liquidité, les propriétaires de l’ancienne institution Le Héron ont cédé leurs biens le 27 février.  D’importants dépassements de coûts et des délais plus longs que prévus pour remettre l’établissement en opération ont eu raison du projet mené par le groupe de 4 actionnaires.

 

La valeur estimée du restaurant entièrement rénové s’élève à 1,5 million de dollars et celle de la cantine, à 135 000$.  Guyllaume Amiot, syndic autorisé en insolvabilité chez Raymond, Chabot, Grant, Thornton, indique que scinder les actifs en 4 lots permettrait de répondre à un plus grand éventail de projets et intéresser plus d’acquéreurs.  Cette possible orientation est en analyse :

  • cover play_arrow

    L’ancien restaurant Le Héron, la cantine et les équipements devraient être mis en vente séparément julie

Parmi les éléments sous analyse aussi, le syndic est à vérifier la divisibilité du terrain que se partagent le restaurant et la cantine :

  • cover play_arrow

    L’ancien restaurant Le Héron, la cantine et les équipements devraient être mis en vente séparément julie

La vente vise à rembourser en premier lieu les 2,2 millions de dollars de créances garanties.  Le syndic aura à établir quelle portion de la dette de chaque entrepreneur impayé et de Desjardins sera couverte :

  • cover play_arrow

    L’ancien restaurant Le Héron, la cantine et les équipements devraient être mis en vente séparément julie

La première assemblée des créanciers a eu lieu hier par visioconférence, conformément à la loi sur les faillites.  Le syndic finalise la demande de soumissions pour la publier dans les prochains jours sur son site internet et dans les médias locaux.

 

Les créanciers non garantis ne récupéreront aucune somme au terme du démantèlement des actifs, a déjà signifié le syndic.

Partager


0%